10 conseils pour se reconnecter à soi-même grâce au yoga

17 Déc 2021

Il y a 6 ans, je travaillais comme cadre en association, je courais toujours partout, j’avais mon travail constamment en tête. Je vivais mon association, je dormais mon association, je faisais des insomnies avec mon association, je ne pensais qu’à ça. Purement obsédée. J’étais en réalité complètement déconnectée de moi-même.

De déconnectée à reconnectée

Et puis, un jour de mai 2016, j’ai déroulé mon tapis de yoga dans mon jardin, j’ai mis une vidéo sur YouTube et j’ai fait un peu de yoga. Comme ça. Parce que je n’avais pas réussi à maintenir une pratique de yoga en studio (les horaires ne correspondaient plus à mon incapacité à partir à l’heure du travail). Et parce que je voyais bien que j’avais besoin de faire quelque chose pour prendre soin de moi.

Après cette petite séance, j’ai regardé autour de moi, mon jardin, tout ce qui l’habitait, et je me suis sentie tellement bien. Ce jour-là, j’ai décidé de faire du yoga tous les jours. Comme ça, sans plan ni réflexion. Juste ce sentiment de bien-être m’a permis de me dire “oui, je veux me sentir ainsi plus souvent”. Je le sais maintenant, à ce moment là, j’ai senti un début de reconnexion à moi-même.

Vu que j’étais toujours très très occupée, et que je me levais déjà terriblement tôt (5h45), je me suis dit que 10 minutes allaient faire l’affaire. J’ai rapidement trouvé des vidéos sur YouTube qui me plaisaient (Yoga with Adriene et Bad Yogi), pour faire mon yoga du matin, et puis j’ai commencé aussi à faire du yoga le soir en rentrant, sur ma terrasse.

Et ça a continué comme ça, pendant 2 ans, jusqu’à ce que je quitte mon emploi pour me mettre à mon compte. Ma pratique (bi)quotidienne m’a aidée à gérer mon stress, à mettre un peu de distance avec mon travail, et à naviguer les aléas du quotidien. Depuis, je continue à faire du yoga tous les matins, je suis même devenue prof de yoga, et ma vie a changé du tout au tout. Et surtout, surtout, la première chose à laquelle je pense le matin, ce n’est pas mon travail : j’existe à travers d’autres aspects.

Cette reconnexion à moi-même, c’est ma pratique quotidienne du yoga qui me l’a permise. Je crois profondément en la puissance transformatrice de la pratique quotidienne du yoga : quelques minutes tous les jours valent mieux, dans beaucoup de cas, qu’une heure par semaine.

Du yoga tous les jours dans mon jardin pour me reconnecter à moi-même : une révélation !

Mes conseils pour vous reconnecter à vous même à travers une pratique de yoga quotidienne

Je vois déjà pointer les obstacles et contre-arguments dans vos têtes. D’un côté, j’ai envie de vous dire “foncez, vous verrez !” mais de l’autre, je sais qu’il y a pleeeiiiinn de choses que je peux vous partager de mon expérience. Voilà les principales :

1. Choisissez l’horaire qui vous motive !

Personnellement, je préfère pratiquer le matin, j’ai l’impression de bien me réveiller, de mettre en place les bases d’une belle journée. Mais vous pouvez préférer pratiquer le soir, en rentrant du travail, ou encore sur la pause du déjeuner pour couper la journée en deux… Dans tous les cas, essayez de pratiquer à jeun, en tout cas au moins 2 heures après les repas.

2. Pratiquez à l’endroit qui vous convient

J’avais la chance, en vivant à Maurice, de pouvoir pratiquer dehors, dans mon beau jardin. Bonheur divin que de se lever et marcher dans l’herbe, bonheur divin que de réveiller son corps en douceur. Je réalise bien que pratiquer dehors, c’est pas franchement possible pour tout le monde ! Le plus important, c’est de trouver l’endroit qui vous convient : de préférence où vous ne serez pas dérangée, un endroit relativement ordonné (pour que votre mental ne passe pas son temps à vous dire de ranger pendant votre pratique), où vous pourrez faire vos mouvements facilement (donc on évite de se coller au mur ou de se mettre sous les toits).

3. Choisissez le(s) professeur(s) pour vous accompagner

Vous pouvez pratiquer seule si vous avez déjà une base de yoga, ou vous pouvez vous faire accompagner. Il y a des milliers de vidéos sur YouTube, avec des milliers de profs. Choisissez celui qui vous convient : il y a plein de types de yoga, et chaque professeur a son propre style. Vous pouvez choisir quelque chose de plus actif ou plus doux, le principal est que ça vous fasse du bien. C’est le début de la reconnexion à soi : qu’est-ce qui me plait ? De quoi j’ai envie ?

4. Sélectionnez votre vidéo à l’avance

Si vous pratiquez avec une vidéo, un programme en ligne ou même un audio, assurez-vous qu’elles soient bien sélectionnez à l’avance. Vous pouvez aussi suivre un calendrier (comme celui que propose Yoga With Adriene tous les mois, en anglais). Dans tous les cas, ne cherchez pas votre vidéo juste avant votre pratique, ça pourrait vous décourager de passer à l’action ! Voilà ma playlist de pratiques de yoga courtes, sans tapis ni tenue spécifique !

5. Adossez votre pratique à une solide habitude

J’avais décidé que ma pratique de yoga se passerait le matin entre le brossage de dents et le petit déjeuner (oui, dans ce sens, je sais, pas terrible pour les dents), et le soir, directement en revenant du travail, avant de faire quoi que ce soit d’autre. En adossant cette nouvelle pratique à ces habitudes de mon quotidien, ça a accéléré l’intégration de cette pratique !

6. Adaptez votre pratique à votre réalité

Vous avez seulement 5 minutes à dégager dans votre emploi du temps : rien que le temps d’enfiler un legging, de dérouler le tapis, hop, les 5 minutes seront écoulées. On s’en fiche du legging et du tapis : vous pouvez très bien pratiquer sans tapis ni tenue spécifique, exactement comme vous êtes. Si si : du yoga sur chaise, du yoga debout, de la respiration, de la méditation… J’en ai plein sur ma chaîne YouTube, j’ai même créé un coffret de bulles de sérénité pour pratiquer quelques minutes par jour sans tapis ni tenue spécifique. Parce qu’on est dans la vraie vie, avec des vraies contraintes

7. Equipez-vous si ça vous motive !

Au bout de 6 mois de pratique et de destruction de mon pauvre tapis de yoga de supermarché, j’ai acheté un nouveau tapis. Je n’y suis pas allée de main morte, j’ai acheté un Manduka Pro. Ca a changé mon confort de pratique : je ne glisse plus, il est hyper confortable, du coup, certaines postures sont plus faciles. Par contre, je me fiche de comment je suis habillée. Peut-être que pour vous, c’est l’inverse. Voyez ce qui compte pour vous, je vous donne des conseils à ce sujet dans cet article sur le matériel pour faire du yoga

8. Soyez satisfaite avec votre pratique

Oui, 10 minutes ça compte. Oui, même 3 minutes, ça compte. Vous avez pris un temps pour vous, remerciez vous, ne vous jugez pas !

9. Adaptez votre pratique à votre niveau d’énergie du jour

Vous pensiez faire une pratique très sportive, mais vous vous sentez raplapla ce matin ? Commencez votre pratique dans la douceur ! C’est le début de la reconnexion à soi-même : se poser la question “Comment je me sens ce matin pour pratiquer ?” Et voir ce qui vient. Et ne vous flagellez pas si rien ne vient : parfois on est tellement loin de soi, qu’on n’arrive pas trop à savoir comment on se sent vraiment. Respirez, tout est parfait, et pratiquez. Peut-être que vous ressentirez quelque chose plus tard !

10. Fichez-vous la paix

Alors oui, ça peut arriver qu’un jour, on n’arrive pas à faire notre pratique : des imprévus, des soucis de dernière minute… Pas grave. Lâchez-vous la grappe ! C’est l’habitude à long terme qui va vous permettre d’être connectée à vous-même, ce n’est pas un jour de raté qui va changer quoi que ce soit.

 

Alors, c’est décidé, vous vous lancez dans le yoga quotidien pour vous reconnecter à vous-même ?

A force de respirer en rythme avec le corps, vous deviendrez plus sensible à vos ressentis sur le tapis, mais aussi dans la vie : peu à peu, vous prendrez du recul avec ce qui vous entoure, les soucis du quotidien, pour revenir à vous, encore et encore.

Ca prend du temps, et en même temps, pas tant que ça : dès les premières pratiques, quotidiennes, au fil de la journée, on peut se revoir dans notre pratique et se rappeler de notre belle respiration du matin, et vouloir rester en contact avec cette personne qu’on a été, à ce moment là.

Envie d’aller plus loin ?

Découvrez le coffret de bulles de sérénité, un recueil de 30 pratiques de yoga courtes, sans tapis ni tenue spécifique, actuellement en promo, jusqu’au 31 décembre 2021, avec le code HOHOHO !

Si vous souhaitez recevoir mes doux mots toutes les semaines qui vous invitent à prendre un temps pour vous et à ramener votre attention à votre souffle et votre corps, inscrivez-vous ! ⬇️

2 Comments

    • Emilie

      Merci Alixe pour ton message ! Ton article est également très chouette !

      Reply

Trackbacks/Pingbacks

  1. Se reconnecter à soi: les 7 meilleures méthodes - […] Lire l’article […]

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Mieux connaitre la respiration

Mieux connaitre la respiration

La respiration, c’est souvent quelque chose qui fascine pas mal quand on fait du yoga : on apprend à l’allonger, à l’approfondir, à la placer plutôt dans le ventre ou plutôt ou niveau de la cage thoracique, ou plutôt au niveau des clavicules, on bouche une narine,...

read more
Planter des graines : persévérance et puissance de nos échecs

Planter des graines : persévérance et puissance de nos échecs

Lundi soir, je suis allée courir. Première fois depuis 2 ans et demi. Et j'ai réussi à courir 7 kilomètres sur 45 minutes sans m'arrêter (mon frère, le coureur de la famille a dit "pas dégueu pour une reprise". J'étais déjà fière de ma performance, mais là j'étais au...

read more
Aoutch, j’ai mal au cou !

Aoutch, j’ai mal au cou !

Le mal de cou, nous sommes nombreuses à y être confrontées à un moment ou à un autre. Le cou complètement raidi au réveil, l’impossibilité de tourner la tête sans douleur, voire même le torticolis. Aoutch, ça fait vraiment mal ! Il y a mille et une raisons à ces...

read more