3 mudras pour agir sur le corps et l’esprit

23 Fév 2022

J’aime de plus en plus les mudras, ces gestes que l’on fait principalement avec les doigts et les mains, et qu’on appelle souvent “yoga des mains”. Je trouve que c’est une façon simple de prendre soin de soi et facile à incorporer à son quotidien.

Aujourd’hui, je vous partage 3 mudras que j’aime particulièrement, soit parce qu’elles ont un effet important sur moi, soit parce que vous m’avez dit en ressentir les effets pendant les cours de yoga.

Rappelez-vous : explorez ces mudras, voyez ce que vous ressentez. Si jamais c’est désagréable ou inconfortable, défaites vos doigts et vos mains. Vous pouvez les pratiquer n’importe où et n’importe quand, une minute ou 15 minutes, c’est comme vous préférez, même devant la télé, dans les transports (si vous ne conduisez pas !). Plus souvent on va pratiquer, même en faisant autre chose, plus on va ressentir les bienfaits des mudras.

 

Hakini mudra

Cette mudra, il arrive qu’on y vienne naturellement quand on est en train de réfléchir intensément à quelque chose. Vous avez peut-être déjà vu des politiques ou des collègues la faire… On peut avoir tendance à la faire naturellement quand on est en train de « ramasser » toutes nos idées : symboliquement, avec nos mains ainsi positionnées, c’est un peu ce qu’on fait. Avec cette mudra, on stimule la concentration, mais aussi l’équilibre.

Quand j’ai appris cette mudra, j’ai immédiatement pensé à une personne avec qui j’ai beaucoup travaillé. Souvent, quand il avait quelque chose de compliqué à dire, hop, ses doigts se plaçaient automatiquement en hakini mudra.

Et pour cause, elle est très simple et naturelle : on vient simplement rejoindre le bout des doigts ensemble, écartés les uns des autres. Et c’est tout.

Je la pratique personnellement les mains au niveau de la région du coeur, mais elle est souvent enseignée plutôt au niveau du ventre. Je vous invite comme d’habitude à tester, expérimenter et voir ce qui vous convient. Vous pouvez la pratiquer aussi dans une posture d’équilibre, comme dans celle de l’arbre.

 

 

Ushas mudra

Cette mudra nous permet d’apaiser le stress, et d’apporter de la clarté sur les situations que l’on traverse. Elle nous aide aussi à mettre en place de nouvelles habitudes. Et elle stimule la production d’endorphines, l’hormone du bien-être. Je la trouve personnellement très apaisante. J’aime la déposer au niveau de la gorge ou au niveau du coeur.

Ushas mudra ne se fait pas de la même façon selon qu’on soit un homme ou une femme (et si vous ne vous identifiez à aucun de ces deux genres, expérimentez les deux versions et choisissez celle qui est juste pour vous).

Pour faire cette mudra, on entrelace les doigts : pour les femmes, la main gauche sera au-dessus (l’auriculaire droit est en-dessous), pour les hommes ce sera la main droite (l’auriculaire gauche est en-dessous).

 

Prana mudra

Celle-ci, c’est celle sur laquelle j’ai le plus de retours quand j’enseigne. Elle fait circuler l’énergie vitale, elle agit contre la fatigue, et est utilisée de façon générale pour la santé.

L’index et le majeur de chaque main sont tendus, collés ou bien légèrement séparés. Et on vient déposer le bout du pouce, de l’annulaire et de l’auriculaire en contact avec les uns avec les autres. On dépose le dos des mains sur les cuisses ou les genoux.

Vous avez pratiqué, et vous ne ressentez pas de bienfaits ? C’est normal, c’est assez subtil et ça peut prendre du temps ! Je vous invite à pratiquer “sans attente” (facile à dire, plus difficile à faire, je vous l’accorde), et à explorer sans vous décourager !

 

Vous aimez les mudras ? Voilà quelques articles qui vous intéresseront sans doute :

2 Comments

  1. Vieilledent

    Merci Emilie pour tous vos conseils et vos pratiques…merci aussi pour la newsletter que je lis avec beaucoup d’attention et surtout merci pour votre sourire qui fait tant de bien.

    Reply
    • Emilie

      Avec grand plaisir Martine, contente que mes petits mots vous plaisent toujours autant 😊

      Reply

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Mieux connaitre la respiration

Mieux connaitre la respiration

La respiration, c’est souvent quelque chose qui fascine pas mal quand on fait du yoga : on apprend à l’allonger, à l’approfondir, à la placer plutôt dans le ventre ou plutôt ou niveau de la cage thoracique, ou plutôt au niveau des clavicules, on bouche une narine,...

read more
Planter des graines : persévérance et puissance de nos échecs

Planter des graines : persévérance et puissance de nos échecs

Lundi soir, je suis allée courir. Première fois depuis 2 ans et demi. Et j'ai réussi à courir 7 kilomètres sur 45 minutes sans m'arrêter (mon frère, le coureur de la famille a dit "pas dégueu pour une reprise". J'étais déjà fière de ma performance, mais là j'étais au...

read more
Aoutch, j’ai mal au cou !

Aoutch, j’ai mal au cou !

Le mal de cou, nous sommes nombreuses à y être confrontées à un moment ou à un autre. Le cou complètement raidi au réveil, l’impossibilité de tourner la tête sans douleur, voire même le torticolis. Aoutch, ça fait vraiment mal ! Il y a mille et une raisons à ces...

read more