Gérer le stress en pleine conscience

26 Août 2020

Hier, une élève m’a demandé conseil car son ostéopathe lui avait recommandé yoga et pratiques de pleine conscience pour mieux gérer son stress. J’ai fait de mon mieux pour répondre à ses questions, et je me suis dit que ce serait une jolie idée d’article. Après tout, je me suis mise à pratiquer au quotidien il y a 4 ans pour mieux gérer mon stress, je dois bien avoir quelques trucs à partager là-dessus.

Le stress est cause de bien des maux, et mieux le gérer nous permet de mieux vivre, d’être plus agréable à vivre pour nos proches… Et les petites techniques que je vais vous partager vous seront sans doute bien utiles. Pourtant, pas de baguette magique ! Là encore, ces pratiques demandent du temps, et elles peuvent paraitre un peu too much, surtout quand on a la tête dans le guidon. Elles ont aussi vocation à être utilisées après de longues périodes de stress pour déshabituer le corps du stress. Lors d’une consultation de naturopathie avec Sarah Juhasz de Pimp Me Green, joli blog plein de ressources, elle m’a expliqué que oui, le stress vécu sur de longues périodes avait des répercussions sur le corps et l’esprit bien après la période en question et que cela pouvait entrainer faible énergie et autres symptômes.

La première chose que je vais vous recommander, bien sûr, c’est de pratiquer le yoga. Quand j’étais employée, j’en faisais matin et soir. Le matin pour donner le ton à la journée (en plaçant une intention par exemple), le soir pour déposer mes soucis à la porte (je pratiquais sur la terrasse, donc littéralement, à la porte !). En vrai, les soucis me suivaient quand même souvent, mais mon corps était tout de même très reconnaissant à ces pratiques qui me permettaient de vraiment se délasser des tensions de la journée. Quand j’invite mes élèves à s’installer sur leur tapis lors des séances de yoga du soir, je commence souvent par “déposez votre corps sur votre tapis, déposez tout ce que vous portez sur votre tapis qui est là pour vous et vous soutient”.

Et franchement, mon tapis, c’est mon ami. Il a vécu les expérimentations de postures chelous (coucou le corbeau), il a accompagné mes progrès, il a accueilli les larmes, parfois après une longue journée, il a rigolé en me voyant faire des méditations qu’il trouve bizarres (“j’envoie de l’amour à la personne qui me mine la vie actuellement” – c’est celle que je vous propose sur YouTube aujourd’hui d’ailleurs !), il a accueilli mes pieds à la propreté douteuse après 12h+ dans des Birkenstocks dans la chaleur port-louisienne. Bref, mon tapis “has got my back”. Il est là pour moi. J’espère que le vôtre est là pour vous. Et s’il n’y est pas encore, devenez ami-e avec lui. Il n’attend que ça. Et les jours où vous n’avez pas le temps de le sortir, vous pouvez aussi simplement pratiquer debout ou assis-e sur une chaise. Ca marche aussi, c’est ce que j’ai fait ce matin.

Parmi mes autres petits conseils, il y a la pratique de la respiration tout simplement. Allonger la respiration quand les choses s’emballent, placer un instant l’attention sur la respiration afin de ramener le mental dans le corps… Je le reconnais, c’est plus facile à dire qu’à faire, y penser quand on est submergé-e ça peut être compliqué. Et c’est en pratiquant régulièrement hors des périodes compliquées que cela deviendra plus naturel dans les pics de stress.

Une autre pratique en lien avec la respiration qui permet de calmer l’esprit et de mieux gérer stress et anxiété, c’est la cohérence cardiaque. Elle a été popularisée en France par David Servan-Schreiber et est conseillée à vraiment tout le monde. Je l’ai pratiquée régulièrement pendant plusieurs semaines à un moment où j’en avais besoin. Ce qui est recommandé, c’est de la pratiquer 3 fois par jour, 5 minutes à chaque fois. Il s’agit d’inspirer sur cinq secondes et d’expirer également sur 5 secondes : 6 respirations par minute. Des applications existent pour suivre le rythme, ainsi que des vidéos sur YouTube. J’aime bien celle-là qui m’évite d’avoir à regarder l’écran, je peux simplement me fier au son. C’est une pratique très apaisante.

Enfin, la méditation de pleine conscience est un outil formidable. On prend le temps d’être ici et maintenant, sans attente. J’ai pratiqué avec Christophe André et ses méditations de 3 minutes, c’est court et pratique. J’aime aussi solliciter les sens, c’est ce que je vous avais proposé avec la méditation autour d’un fruit, je trouve que ça permet de vraiment se recentrer dans l’immédiat. C’est d’ailleurs un processus qu’on peut faire à tout moment dans la journée pour revenir à soi et calmer l’esprit, avec la méthode 5-4-3-2-1 : regarder 5 choses (avec les yeux), distinguer 4 sons (avec les oreilles), toucher 3 textures (avec les doigts, le toucher), sentir 2 odeurs ou parfums (avec le nez) et percevoir un goût (avec la bouche, la langue). Essayez ! Après ce processus, vous verrez qu’on redescend immédiatement.

Marcher dans la nature reste un des meilleurs moyens que je connaisse pour me reconnecter à moi, et diminuer le stress et les pensées vagabondes : marcher avec un certain rythme et faire monter le rythme cardiaque, observer la nature, et puis à un moment, prendre le temps de s’asseoir pour profiter…

Un, deux, trois, respirez, méditez, yogatez, marchez, défoulez-vous, et dé-stres-sez !

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Explorons le chakra racine

Explorons le chakra racine

Aujourd’hui, nous explorons le chakra racine ou en sanskrit muladhara chakra. Mula veut dire racine, et Adhara signifie support. Muladhara chakra, c’est le premier chakra, celui qui est situé tout à la base de la colonne vertébrale. C’est le chakra de l’enracinement,...

read more
Satya, la vérité

Satya, la vérité

Satya, c'est le deuxième yama, selon les Yoga Sutras de Patanjali. Les yamas, ce sont ces normes éthiques de comportement en société. J’avais abordé le premier des yamas, Ahimsa, la non-violence, à travers l’angle du végétarisme et de nos relations aux autres. Amhimsa...

read more
Prendre soin de sa santé mentale au quotidien

Prendre soin de sa santé mentale au quotidien

Je vis une période de changements, tous positifs et choisis, qui entrainent, malgré tout, leur avalanche d’émotions. Et non, l’excitation lié à notre changement de vie n’est pas toujours celle qui est à la surface. D’ailleurs, elle est souvent ensevelie sous une...

read more