Le yoga, c’est pour tout le monde !

21 Juin 2020

Article mis à jour le 20 juin 2021

En anglais, ça sonne mieux, on peut dire “yoga for all”. En français, c’est “yoga pour tout le monde” ou “yoga pour tous” / “yoga pour toutes”.

En cette journée internationale du yoga, c’est le seul message que je souhaite porter : le yoga, c’est pour vous, c’est pour moi, c’est pour chacun de nous.

Malgré l’image que nous renvoient les réseaux sociaux et les couvertures de magazines spécialisés, le yoga n’est pas fait que pour les jeunes femmes blanches, belles, grandes, minces et souples. Non, le yoga, c’est fait pour tout le monde, quels que soient :

  • notre genre : que l’on soit femme, homme ou qu’on ne se reconnaisse dans aucun de ces deux genres, on peut pratiquer le yoga.

  • notre poids : on peut faire du yoga et être en surpoids ou obèse. Oui, certaines postures vont devoir être adaptées aux spécificités du corps. Comme pour tous les corps en fait. Le yoga peut vraiment être pratiqué quelque soit votre poids. Quand une copine me dit “j’ai essayé de faire une vidéo avec toi, mais je ne suis pas fine comme toi”, mes oreilles saignent, je veux que mon enseignement puisse être suffisamment inclusif pour qu’elle s’y retrouve, elle et toutes celles qui estiment ne pas être assez minces pour pratiquer. Je travaille sur ce front pour proposer toujours plus de variations adaptées !

  • notre couleur : les femmes blanches sont sur-représentées dans le monde du yoga occidental. Très clairement, j’en suis une et du coup j’ajoute à cette sur-représentation. J’espère encore une fois être suffisamment inclusive pour pouvoir toucher des femmes et des hommes de couleur qui pourront faire leur chemin dans le monde du yoga et détrôner par leur propre exemple que le yoga, ce n’est pas que pour les blancs.

  • notre souplesse : on croit à tord qu’on doit être souple pour faire du yoga. On me dit souvent d’ailleurs “tu dois être souple” quand je dis que je suis prof de yoga. Non, pas du tout ! Là encore, on adapte les postures au corps, tel qu’il est. C’est le yoga qui s’adapte à notre corps, pas l’inverse. Oui, une pratique régulière du yoga va permettre d’assouplir certaines parties de votre corps. Mais probablement pas autant que vous l’auriez souhaité. Car en souplesse comme dans la vie, tout n’est pas qu’une question de volonté ! Pour en découvrir un peu plus, n’hésitez à explorer cet article où je vous partage un secret ou deux liées à notre (manque de) souplesse

  • nos croyances : le yoga peut être une pratique spirituelle, en fonction de ce qu’on souhaite cultiver. Mais en aucun cas pratiquer le yoga n’est une menace dans la pratique de votre religion. Je n’aurais pas pensé à en parler si on ne m’avait pas posé la question, mais je confirme qu’on peut être catholique pratiquant ET faire du yoga !

  • notre état de santé : bien sûr, la pratique est à adapter en fonction des conditions et maladies, mais on peut faire du yoga quelque soit notre état de santé, sans pour autant y chercher la guérison, ni chercher à pratiquer une grande variété de postures. Helena nous parlait d’ailleurs récemment de son expérience. Bien sûr, il est important d’être à l’écoute de nos sensations, de ne pas pousser malgré la douleur, et de respecter les contre-indications. Dans tous les cas, je vous invite à demander un certificat médical chaque année à votre médecin. Si vous avez un souci particulier, n’hésitez pas à insister auprès de votre médecin pour savoir si toutes les postures respectent votre situation particulière. Et n’hésitez pas à en parler à votre prof de yoga. Ca lui permettra de proposer des variations qui vous conviennent ! (sans pour autant vous exposer : elle/il pourra simplement dire “pour celles qui ne veulent ou ne peuvent pas mettre la tête en bas” par exemple).

  • notre style de vie : nous avons des enfants à gérer, un boulot à 1000 à l’heure, une alimentation pas du tout équilibrée… Pas besoin de manger des brocolis pour être un bon yogi, ni d’être végétarienne, ou encore d’y consacrer deux heures par jour !

  • notre âge : les enfants ont accès à des séances de yoga spécifiques pour les captiver, tandis que les plus âgés peuvent simplement rejoindre des séances de yoga doux qui vont sans doute mieux leur convenir. 

  • nos revenus : pas la peine d’avoir un super tapis ou des leggings au top de la mode pour faire du yoga. Vous pouvez faire du yoga en pyjama sur le tapis du salon avec une vidéo YouTube (assurez-vous que le tapis est bien fixé au sol malgré tout !). Vous pouvez aussi faire du yoga sans tapis ni tenue spécifique !

Bref, le yoga, c’est vraiment pour toutes et pour tous. Le yoga vous prend où vous êtes, telles que vous êtes.

Et en cette journée internationale du yoga, faisons en sorte de faire de la place pour celles et ceux qui pensent que ce n’est pas pour eux. Quand vous êtes dans une séance de yoga, indiquez à votre professeur-e vos douleurs et contre-indications, dites-lui quand une posture ne vous convient pas, quand votre ventre vient se mettre dans le chemin de la posture et que vous ne savez pas comment l’adapter. Peut-être qu’elle non plus ne sait pas l’adapter, mais elle pourra vous accompagner dans l’exploration de vos sensations pour vous y aider. En tout cas, si vous êtes en cours avec moi, je serais ravie de vous accompagner !

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Explorons le chakra racine

Explorons le chakra racine

Aujourd’hui, nous explorons le chakra racine ou en sanskrit muladhara chakra. Mula veut dire racine, et Adhara signifie support. Muladhara chakra, c’est le premier chakra, celui qui est situé tout à la base de la colonne vertébrale. C’est le chakra de l’enracinement,...

read more
Satya, la vérité

Satya, la vérité

Satya, c'est le deuxième yama, selon les Yoga Sutras de Patanjali. Les yamas, ce sont ces normes éthiques de comportement en société. J’avais abordé le premier des yamas, Ahimsa, la non-violence, à travers l’angle du végétarisme et de nos relations aux autres. Amhimsa...

read more
Prendre soin de sa santé mentale au quotidien

Prendre soin de sa santé mentale au quotidien

Je vis une période de changements, tous positifs et choisis, qui entrainent, malgré tout, leur avalanche d’émotions. Et non, l’excitation lié à notre changement de vie n’est pas toujours celle qui est à la surface. D’ailleurs, elle est souvent ensevelie sous une...

read more