Raide comme un Playmobil ?

29 Avr 2020

« J’suis pas souple, j’peux pas faire de yoga… » C’est quelque chose que j’entends énormément, notamment chez certains hommes. Le manque de souplesse constitue un obstacle à la pratique du yoga, la flexibilité étant perçue comme un pré-requis obligatoire. Peur de se sentir jugé-e ? Séquelles de cours de gym à l’école un peu trop axés sur la souplesse ? Sentiment d’incompétence développé par un-e prof maladroit ?

Quelle qu’en soit l’origine, cette barrière n’a pas de mérite d’exister : le yoga, c’est pour tou-te-s, quels que soient le genre, le niveau de flexibilité, l’état de santé. Il y a un yoga pour nous tou-te-s, il suffit de trouver le/la professeur-e qui vous conviendra.

Quand j’ai commencé à sentir venir le désir de devenir professeure de yoga, j’ai commencé par me dire « je vais travailler ma souplesse, puis je chercherai ». Quand la proposition de formation avec Diva Yoga est venue à moi pour la deuxième fois, je me suis dit « bah je suis pas assez souple », comme la première fois. Sauf que j’ai quand même envoyé un email en mentionnant cette inquiétude, et j’ai été « rassurée ». Malgré tout, pendant les mois qui ont séparé mon inscription et le début des cours, je conservais un fort sentiment d’illégitimité qui a même perduré les premières semaines de la formation.

Puis tout cela s’est estompé. Je suis la prof de yoga des pas souples. Des rigides. Des raides. Je suis la prof de yoga qui vous dit « on peut aller plus loin, mais dans mon corps, ça s’arrête là. Si vous souhaitez aller plus loin, voilà comment vous pouvez le faire en sécurité [et je décris, ne pouvant pas faire] ».

J’ai compris, à travers les cours d’anatomie que je pouvais continuer à détendre certaines parties de mon corps, que je pourrai gagner en souplesse par endroit. J’ai aussi appris qu’en fonction de la forme ou de la longueur de mes os par exemple, certaines choses me resteraient inaccessibles. Et ça m’a fait un bien fou de savoir cela. Ca m’a permis de lâcher prise (oui, j’aurais pu m’en douter avant, parce qu’a priori, si mes mains ne touchent pas le sol quand je suis assise en tailleur, rien ne va pouvoir faire changer cela, pas même cette prof qui a les bras pliés quand ses mains touchent le sol dans la même posture !)

Je suis la prof de yoga des pas souples, des rigides, des raides et même de ceux qui se sentent comme des playmobils. Et vous, ça vous arrive de vous sentir raide comme un Playmobil ?

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Explorons le chakra racine

Explorons le chakra racine

Aujourd’hui, nous explorons le chakra racine ou en sanskrit muladhara chakra. Mula veut dire racine, et Adhara signifie support. Muladhara chakra, c’est le premier chakra, celui qui est situé tout à la base de la colonne vertébrale. C’est le chakra de l’enracinement,...

read more
Satya, la vérité

Satya, la vérité

Satya, c'est le deuxième yama, selon les Yoga Sutras de Patanjali. Les yamas, ce sont ces normes éthiques de comportement en société. J’avais abordé le premier des yamas, Ahimsa, la non-violence, à travers l’angle du végétarisme et de nos relations aux autres. Amhimsa...

read more
Prendre soin de sa santé mentale au quotidien

Prendre soin de sa santé mentale au quotidien

Je vis une période de changements, tous positifs et choisis, qui entrainent, malgré tout, leur avalanche d’émotions. Et non, l’excitation lié à notre changement de vie n’est pas toujours celle qui est à la surface. D’ailleurs, elle est souvent ensevelie sous une...

read more