Le yoga pour la santé des articulations

12 Mai 2021

« An apple a day keeps the doctor away ». Vous connaissez ce proverbe anglais qui nous dit que de manger une pomme par jour nous permet d’éviter à avoir besoin d’aller chez le médecin ? C’est une partie de ma philosophie avec le yoga : un peu de yoga tous les jours nous permet d’être en meilleure santé et de (presque) éviter d’aller chez le médecin ! Bon, j’exagère un peu, car il y a quand même une myriade de douleurs et problématiques sur lesquelles on aura besoin de l’ostéopathe, du kiné ou du masseur (ou tout autre professionnel) pour nous délier ou simplement alléger nos douleurs.

N’empêche qu’entretenir au quotidien nos articulations nous permet un mieux-être incomparable, et nous permet d’avoir plus d’autonomie pour prendre soin de nous au quotidien.

Le matin, quand je me lève, je demande à mon corps ce qu’il a envie de faire comme yoga. Non que mon corps soit une entité différenciée de moi, loin de là ! Mais c’est vraiment le corps que je consulte, plutôt que le mental : je descends vraiment consulter « comment je me sens, là aujourd’hui ? », pas dans la tête, mais dans le corps. Et en fonction de la réponse, j’adapte ma pratique : si j’ai mal au cou, je vais faire une pratique ciblée sur le cou et les épaules (tellement lié !), si j’ai des tensions dans les jambes, je vais prendre soin de mes ischio-jambiers, si je n’ai rien de particulier qui ressort, je vais me laisser porter par mes envies.

L’avantage de cette façon de procéder, c’est que toutes les 24 heures au minimum, je suis très consciente de mes sensations corporelles : aucune douleur ne vient s’installer sans que je m’en rende compte. Je pense qu’avant, j’étais très détachée de mon corps, et je ne réalisais pas que des douleurs venaient s’installer, notamment dans mon cou, jusqu’à ce que ça devienne incontournable de le ressentir, parce que aoutch, ça fait trop trop mal !

Et du coup, cette conscience du corps, je l’emmène avec moi aussi dans le reste de ma journée. Par exemple, là je peux vous dire que j’ai une petite douleur au bas de mon dos et dans ma jambe droite. Du coup, je me redresse et je décroise mes jambes (coucou la prof de yoga qui écrit toute avachie ses articles !), j’allonge ma jambe pour étirer l’arrière de la jambe et ça va déjà mieux. Ca m’évite d’être le sac de nœuds que j’étais avant. Mon mari cherche les nœuds dans mon dos, nœuds qui étaient légion auparavant, et qui n’existent plus. Entre ma pratique personnelle de yoga, les cours que je donne et cette conscience au corps, ça va mille fois mieux.

Attention, ce n’est pas miraculeux. Il m’arrive toujours d’aller chez l’ostéopathe quand une douleur s’installe. L’avantage, c’est que je repère plus vite quand un matin, deux matins, trois matins, j’ai la même douleur, toujours là, aucune amélioration, et un soulagement tout relatif pendant ma pratique… Je réagis aussi plus tôt du coup. Pour quelqu’un qui a négligé ses ressentis corporels une bonne partie de sa vie, c’est un grand progrès. Jusque-là, j’étais plutôt « bah j’ai mal, ben c’est comme ça, ça passera, j’ai 38984 emails auxquels je n’ai pas répondu, c’est prioritaire sur cette petite douleur » (qui s’accroit au passage en pensant à la quantité de travail en suspens !!).

J’aime aussi penser que si un jour c’est quelque chose de plus sérieux, ma connexion à mon corps me permettra de capter que quelque chose de « pas normal » (par rapport à moi-même, le seul indice de normalité pour moi, et par rapport à la moi que je connais) se passe, et qu’il faut que j’aille consulter. Ceci dit, je n’arrive toujours pas à savoir quand j’ai faim, donc je pense que ma conscience corporelle reste assez sélective, et que je ne peux pas compter que sur elle pour me dire quand quelque chose ne tourne pas rond !!

Pour moi, au-delà de tous les bienfaits au niveau mental, équilibre de vie, c’est l’un des grands bénéfices d’une pratique quotidienne du yoga : connecter tous les jours à mon corps, et faire des pratiques ciblées qui me font du bien, soit par rapport à une douleur/sensation particulière, soit par rapport à mon envie du moment !

Et pour vous repérer, voilà quelques séances de yoga ciblées pour vous soulager ou vous faire du bien (pour agrandir la vidéo, cliquez sur lecture, puis sur le petit carré qui apparait en bas à droite de la vidéo) :

Pour le cou :

Pour les épaules :

Pour le dos :

Pour les hanches :

Pour d’autres articulations :

Je continuerai à ajouter au fur et à mesure les nouvelles séances ciblées. Si vous avez des envies particulières, faites-moi signe dans les commentaires !

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Mieux connaitre la respiration

Mieux connaitre la respiration

La respiration, c’est souvent quelque chose qui fascine pas mal quand on fait du yoga : on apprend à l’allonger, à l’approfondir, à la placer plutôt dans le ventre ou plutôt ou niveau de la cage thoracique, ou plutôt au niveau des clavicules, on bouche une narine,...

read more
Planter des graines : persévérance et puissance de nos échecs

Planter des graines : persévérance et puissance de nos échecs

Lundi soir, je suis allée courir. Première fois depuis 2 ans et demi. Et j'ai réussi à courir 7 kilomètres sur 45 minutes sans m'arrêter (mon frère, le coureur de la famille a dit "pas dégueu pour une reprise". J'étais déjà fière de ma performance, mais là j'étais au...

read more
Aoutch, j’ai mal au cou !

Aoutch, j’ai mal au cou !

Le mal de cou, nous sommes nombreuses à y être confrontées à un moment ou à un autre. Le cou complètement raidi au réveil, l’impossibilité de tourner la tête sans douleur, voire même le torticolis. Aoutch, ça fait vraiment mal ! Il y a mille et une raisons à ces...

read more