Explorons le chakra racine

13 Oct 2021

Aujourd’hui, nous explorons le chakra racine ou en sanskrit muladhara chakra. Mula veut dire racine, et Adhara signifie support.

Muladhara chakra, c’est le premier chakra, celui qui est situé tout à la base de la colonne vertébrale. C’est le chakra de l’enracinement, de la stabilité, de la sécurité. Et c’est un peu sur cette base qu’on va venir cultiver notre relation aux autres chakras. On y revient toujours, en début et en fin de séance, pour se reconnecter à la terre et à nous-même.

Alors que je n’ai plus de maison fixe dans ma nouvelle vie nomade, le moment semble opportun de vous parler de ce chakra avec lequel j’aime beaucoup travailler !

S’ancrer à la terre, se sentir en sécurité

Avec ce chakra, on est au niveau des besoins de base de sécurité. Nous ancrer solidement à la terre nous permet de ne pas nous laisser perturber par les éléments extérieurs, à rester ancré en soi : bousculé peut-être, mais pas déraciné, comme le roseau de la fable.

Je cultive activement ma connexion à la terre. Depuis que je fais du yoga, j’ai toujours été plus attirée par les pratiques d’ancrage. Parce que je suis souvent dans la Lune, parce que j’oublie pas mal de choses, parce que j’ai tendance à me laisser emporter par mes rêves, je ressens le besoin de m’ancrer, de m’amarrer à la terre, de m’enraciner.

Ça se ressent dans mon enseignement aussi, il y a beaucoup de thèmes qui me permettent d’aborder des aspects du chakra racine, et je commence et clôture toutes les séances par des pratiques qui nous ramènent à la terre.

Equilibres et déséquilibres du chakra racine

Quand le chakra racine est équilibré, on va se sentir en sécurité, indépendante, calme, stable, pleine d’énergie, forte, en confiance. Un joli programme !

Quand il est déséquilibré, on peut avoir tendance à ressentir une certaine lourdeur, à résister aux changements, à avoir un sommeil agité, à avoir des troubles alimentaires… On peut avoir peur de manquer (insécurité financière, tendance à accumuler, tendance à la possessivité…), et on peut aussi avoir tendance à s’épuiser au travail.

S’il est au contraire déficient, on peut ressentir une certaine anxiété, de la tristesse, se sentir déconnectée de notre corps, agitée…

Harmoniser le chakra racine

Il y a mille et une façons d’équilibrer le chakra racine, en voici quelques-unes :

  • s’alimenter de façon saine et nourrissante, correspondant à nos besoins 
  • ranger et trier : ce n’est pas quelque chose qui me vient naturellement, mais après avoir passé des semaines dans cette énergie de tri, de vide, de rangement, je vois bien à quel point c’est ancrant. De choisir de ne garder que ce qui compte, de se délester du superflu, et d’avoir un espace (relativement) rangé !
  • faire du sport : se mettre en mouvement va nous permettre de revenir dans l’instant et de nous ancrer. Ma préférence va à la marche, le yoga doux. J’ai aussi récemment découvert la danse thérapie qui est très chouette. Plus jeune, je pratiquais la natation, et je ressentais cet ancrage pendant et après mes séances (je compte bien m’y remettre !)
  • mettre de l’ordre dans ses finances : savoir ce qui entre et ce qui sort permet d’avoir une sécurité et d’apaiser cet aspect du mental qui peut s’emballer, dans un sens ou dans un autre (trop dépenser / trop garder).
  • aller dans la nature : ces dernières semaines, j’ai beaucoup marché pieds nus dans l’herbe ou dans le sable, j’ai passé du temps allongée dans l’herbe… Si c’est une possibilité pour vous, allez-y, ça fait un bien fou ! Sinon, sortez les chaussures et allez vous balader en forêt, sur les chemins, dans le quartier, dans le jardin. On sous-estime le pouvoir des fleurs !
  • cultiver la pleine conscience : revenir à soi régulièrement dans la journée, à travers de grandes respirations, et en observant comment on se sent dans notre corps. Par exemple, on peut ressentir la texture des vêtements contre la peau, observer ce qu’il se passe dans le ventre, la région du coeur, la gorge ; pratiquer la cohérence cardiaque pour 5 minutes ou même un peu de respiration alternée…

Les postures de yoga pour s’enraciner

Plein d’options. Parmi mes préférées : 

Virabhadrasana II, le guerrier II

Balasana, l’enfant 

Vrksana, l’arbre

Bhunjangasana, le cobra

Supta Padangustasana, la posture de la main à l’orteil 

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Satya, la vérité

Satya, la vérité

Satya, c'est le deuxième yama, selon les Yoga Sutras de Patanjali. Les yamas, ce sont ces normes éthiques de comportement en société. J’avais abordé le premier des yamas, Ahimsa, la non-violence, à travers l’angle du végétarisme et de nos relations aux autres. Amhimsa...

read more
Prendre soin de sa santé mentale au quotidien

Prendre soin de sa santé mentale au quotidien

Je vis une période de changements, tous positifs et choisis, qui entrainent, malgré tout, leur avalanche d’émotions. Et non, l’excitation lié à notre changement de vie n’est pas toujours celle qui est à la surface. D’ailleurs, elle est souvent ensevelie sous une...

read more
Se protéger de l’actualité pour prendre soin de soi

Se protéger de l’actualité pour prendre soin de soi

Je suis sensible. Je peux pleurer devant une pub (faire du ciel le plus bel endroit de la terre, par exemple, mais aussi des moins glamours). Alors je ne digère pas forcément très bien l'actualité. Se déconnecter des informations pour sa santé mentale Je vais enfoncer...

read more