Le matériel idéal pour faire du yoga

9 Juin 2021

Ça peut être tentant quand on a envie de se mettre au yoga de se dire « il faut d’abord que je m’achète un tapis, un legging, une brassière de sport, que je me crée un endroit sympa dans la maison… » Je vais vous parler de mes indispensables pour ma pratique de yoga, ça vous inspirera peut-être…

Mon seul indispensable, c’est mon tapis. Mon sacro-saint tapis chéri que j’aime et que j’adore. Je l’ai acheté 6 mois après avoir commencé ma pratique quotidienne, parce que j’avais défoncé le précédent, et je ne me voyais pas envoyer à la poubelle deux tapis par an et devoir me réhabituer à un nouveau tapis à chaque fois (oui, mon tapis de yoga a une âme, la transférer de tapis à tapis, c’est compliqué). Alors je me suis renseignée, et j’ai acheté, cher, le Manduka Pro, un tapis en matière naturelle, garanti à vie.

C’est un vrai investissement, et parce que je suis radine et que j’ai une grosse déformation professionnelle liée à mon travail en association où chaque sou est compté (c’était un peu mon travail en plus), j’ai fait le calcul, concrètement : un tapis classique de supermarché à peu près à 12€ (à Maurice), 2 par an vu ma puissance de destruction (je pratique en extérieur, ça doit jouer), en combien d’années j’allais rentabiliser ce nouveau super tapis à 100€ pour une utilisation quotidienne ? Voilà. Oui, j’ai fait ce calcul (et j’ai rentabilisé mon tapis tout récemment). Parce que j’ai du mal à acheter des choses chères, j’ai souvent besoin de ce petit détour, et je vous en parle, parce que je sais que je ne suis pas la seule ! Si c’est votre cas aussi, faites ce petit calcul. Vraiment. On m’avait dit que c’était stupide parce que je devrais me faire plaisir pour un objet du quotidien. Mais franchement, chacun ses critères. On met notre argent là où c’est important pour nous, et des fois on doit prendre des détours pour arriver à le faire. Et c’est parfaitement OK de connaitre nos ressorts, nos motivations, et nos petites bizarreries pour faire ce qui fonctionne pour nous.

Le plus important dans tout ça, c’est que mon tapis, c’est le paradis du confort. Avant, j’avais toujours l’impression qu’un de mes os s’enfonçaient dans le sol, quelle que soit la posture, il y avait toujours des genoux, des crêtes iliaques ou des ischions qui s’enfonçaient profondément dans le sol à travers le tapis. Aoutch ! Et surtout, risque de blessure : on ne va pas déposer le poids convenablement dans le tapis, on va compenser avec autre chose, et on risque de se blesser. Mon tapis est épais (6 mm), et ferme : je ne m’y enfonce pas, c’est super important pour la stabilité dans les postures, pour ne pas glisser ni perdre en alignement. Si vous aussi vos os s’enfoncent dans le sol mais que le changement de tapis n’est pas au programme, vous pouvez tout simplement doubler ou tripler votre tapis en le pliant sur lui-même, je l’ai beaucoup fait, ça aide vraiment à pouvoir rester dans une posture sans douleur (parce que oui, toujours, sans douleur !)

Le tapis est mon seul véritable indispensable, mais je pratique souvent sans lui. Une ou deux fois par semaine, je pratique debout ou sur chaise, et alors que j’essaie de remettre du yoga dans mes soirées, le lit fait aussi très bien l’affaire (pour des postures toutes douces). C’est aussi intéressant pour moi d’explorer ces autres formats, pour les jours où j’ai moins de temps, où j’ai la flemme de sortir mon tapis, où j’ai envie d’une simple pratique à base de respiration et de méditation…

Pour tout le reste, je dirais que ça dépend vraiment des personnes, des besoins mais aussi des envies ! Et oui, le plaisir, ça compte !

  • Ceux dont j’ai de plus en plus de mal à me passer, ce sont les blocs, indispensables pour moi pour certaines postures (comme le lézard), par manque de longueur de bras et de souplesse. Vous pouvez (re)lire cet article sur les accessoires ou regarder cette mini-vidéo sur les blocs. N’hésitez pas à tester avec des piles de livres ou des boites solides (comme les Tupperware).
  • Vestimentairement, là, tout est possible. Pour les personnes qui ont une forte poitrine, la brassière de sport peut être indispensable. Au-delà, leggings, pantalon ample, de pyjama, short, tout convient ! J’ai longtemps fait du yoga habillée n’importe comment, avant d’avoir des leggings qui me sont maintenant indispensables pour enseigner, mais aussi pour ma pratique, j’aime voir mes alignements de près. Bien sûr, il y a toute une variété de pratiques qu’on peut faire dans sa tenue de travail, c’est d’ailleurs ce que je porte les jours où je ne déroule pas mon tapis.
  • La sangle, c’est un petit accessoire dont je me sers régulièrement dans mes cours de yoga, en invitant mes élèves à venir avec un foulard, une longue taie de traversin, n’importe quel long tissu… Ca permet d’expérimenter des postures différemment, d’avoir des sensations différentes.

Et vous, avez-vous des indispensables pour votre pratique de yoga ?

2 Comments

  1. Marie-Laure

    Merci Emilie pour ce bel article. Merci de nous indiquer si possible si la Rolls Royce du tapis, le Manduka Pro est disponible à Maurice ? Je ne me suis toujours pas mise avec sérieux au yoga, mais pour moi, ce qui serait déterminant :
    – le design du tapis
    – et sa largeur. Je ne sais pas si c’est standard ou possiblement tailor-made en fonction de la largeur des hanches… ?

    Un doux tapis bleu avec des spirales, épais et large… voilà ce qui me motiverait… peut-être… En attendant reste l’option, yoga sur la chaise… dans un fauteuil bien douillet.

    Reply
    • Emilie

      Hello Marie-Laure,
      Pas de Manduka que je sache à Maurice, mais des Baya, auprès de Pur’Nam, à Bain Boeuf. Baya est une marque française, apparemment très chouette, et avec des designs sympas. Et sinon, peut-être à Decathlon ? Je n’y suis pas encore allée, mais je suppose qu’ils ont des tapis de yoga.
      La largeur standard est d’environ 60 cm, mais il existe effectivement des tapis qui font 80cm, 1m ou même 1,20m de large. A Maurice par contre, je suppose que ça rend la recherche encore plus compliquée ! Par exemple : https://www.yogimag.com/tapis-de-yoga-xl-grandes-dimensions/1362-grand-tapis-de-yoga-xl-cobra-200x80x45mm.html

      Reply

Trackbacks/Pingbacks

  1. Recycler son tapis de yoga - Yoga avec Emilie - […] Et je m’en suis servi quand j’ai filmé Matins Sereins sur la plage, pour isoler mon beau tapis du…

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Satya, la vérité

Satya, la vérité

Satya, c'est le deuxième yama, selon les Yoga Sutras de Patanjali. Les yamas, ce sont ces normes éthiques de comportement en société. J’avais abordé le premier des yamas, Ahimsa, la non-violence, à travers l’angle du végétarisme et de nos relations aux autres. Amhimsa...

read more
Prendre soin de sa santé mentale au quotidien

Prendre soin de sa santé mentale au quotidien

Je vis une période de changements, tous positifs et choisis, qui entrainent, malgré tout, leur avalanche d’émotions. Et non, l’excitation lié à notre changement de vie n’est pas toujours celle qui est à la surface. D’ailleurs, elle est souvent ensevelie sous une...

read more
Se protéger de l’actualité pour prendre soin de soi

Se protéger de l’actualité pour prendre soin de soi

Je suis sensible. Je peux pleurer devant une pub (faire du ciel le plus bel endroit de la terre, par exemple, mais aussi des moins glamours). Alors je ne digère pas forcément très bien l'actualité. Se déconnecter des informations pour sa santé mentale Je vais enfoncer...

read more